Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

La conciliation médicamenteuse à la sortie d’hospitalisation: un outil pour réduire la consommation de soins ? Une étude prospective multicentrique chez les patients âgés de plus de 65 ans [Conference abstract]

Résumé : Introduction Les patients âgés peuvent présenter des effets indésirables liés aux médicaments (EIM) prescrits au cours de l’hospitalisation, qui peuvent entraîner des passages aux urgences et des réhospitalisations non programmées. Malgré le fait que la conciliation médicamenteuse (CM) a démontré son efficacité dans la réduction des erreurs de prescriptions causant des EIM, son efficacité dans la réduction de la consommation de soins est controversée. L’objectif principal de cette étude était d’évaluer l’efficacité de la conciliation médicamenteuse de sortie (CMS) sur les réhospitalisations ou passages aux urgences liés aux EIM pour les patients âgés de plus de 65 ans. Patients et méthodes Il s’agit d’une étude prospective, observationnelle et multicentrique comparant deux groupes de patients: ceux ayant bénéficié d’une conciliation médicamenteuse à l’entrée (CME) uniquement et ceux ayant bénéficié d’un processus complet de CM, c’est-à-dire une CME et une CMS. Entre juin et novembre 2019, tous les patients hospitalisés dans l’un des 12 services participants (médecine interne, gériatrie, pneumologie, soins de suite et de réadaptation) répartis dans cinq hôpitaux, âgés d’au moins 65 ans et ayant bénéficié d’une CME étaient inclus. Les données cliniques et les médicaments des patients étaient recueillis via le dossier médical, l’interrogatoire du patient et/ou des proches et des auto-questionnaires. A la sortie d’hospitalisation, les patients étaient divisés en deux groupes selon qu’ils avaient pu avoir une CMS ou non puis ils étaient recontactés par téléphone à 7 et 30 jours. S’ils avaient été réhospitalisés et/ou admis aux urgences, les dossiers médicaux étaient revus par un comité d’adjudication en aveugle du groupe du patient pour déterminer si cela avait été causé par un EIM ou non. Le critère de jugement principal était le nombre de patients décédés, réhospitalisés ou admis aux urgences du fait d’un EIM dans les 30 jours suivant la sortie d’hospitalisation. Les critères secondaires comportaient le vécu de sa sortie d’hospitalisation par le patient, sa connaissance de ses traitements et la transmission d’informations aux professionnels de ville. Résultats Au total, 3557 patients ont été hospitalisés pendant la période de l’étude, 441 ont été inclus et 64 exclus: 156 avaient reçu une CME uniquement et 221 une CME et une CMS. Les patients ayant reçu une CM complète n’étaient pas moins réhospitalisés ou décédés à 30 jours du fait d’un EIM (OR = 1.6 [0,7 to 3,6]) ou quelle qu’en soit la cause (p = 0,96) comparativement au groupe ayant reçu uniquement la CME. Cependant, la CMS améliorait significativement le vécu de la sortie d’hospitalisation du patient et la transmission d’informations à son pharmacien d’officine. Malgré cela, la connaissance de ses traitements par le patient restait insuffisante. Conclusion Cette étude n’a pas démontré d’efficacité de la CMS pour réduire les consommations de soins 30 jours après la sortie d’hospitalisation mais elle a amélioré significativement le vécu du patient à la sortie d’hospitalisation. Cependant, sa connaissance de ses traitements restait insuffisante. Une meilleure implication des professionnels de santé de ville et une transmission d’informations plus efficace entre l’hôpital et la ville paraissent nécessaires pour démontrer un potentiel impact clinique de la CM. Previous article in issue
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.ehesp.fr/hal-03821042
Contributor : SCD EHESP Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 19, 2022 - 1:31:54 PM
Last modification on : Friday, October 21, 2022 - 12:32:15 PM

Identifiers

Collections

Citation

E. Bajeux, L. Alix, L. Cornée, J.M. Josselin, B. Cador, et al.. La conciliation médicamenteuse à la sortie d’hospitalisation: un outil pour réduire la consommation de soins ? Une étude prospective multicentrique chez les patients âgés de plus de 65 ans [Conference abstract]. La Revue de Médecine Interne, 2021, 10.1016/j.revmed.2021.10.295, 42 (Suppl. 2), pp.A330-A331. ⟨10.1016/j.revmed.2021.10.295⟩. ⟨hal-03821042⟩

Share

Metrics

Record views

0