Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

Comparaison des anti-CD20 et du natalizumab chez des patients avec une SEP très active

Résumé : Introduction Lors d’une persistance d’activité résiduelle sous fingolimod (FNG) chez des patients SEP récurrent rémittent (RR), la stratégie thérapeutique actuelle est basée sur un switch vers le natalizumab (NTZ) ou les anti-CD20. Objectifs En utilisant une approche statistique innovante, notre objectif est de savoir si l’une ou l’autre des attitudes est préférable sur le risque évolutif de la maladie. Patients et méthodes A partir des données OFSEP, 740 SEP RR étaient passés du FNG vers du NTZ (n = 403) ou anti-CD20 (n = 337) à partir du 1/1/2014. Le critère principal était la survenue d’une poussée dans les 24 mois. Les critères secondaires étaient la dégradation du score EDSS, de l’activité IRM et l’arrêt du traitement. La dynamique des taux d’évènements en fonction du temps a été évaluée en utilisant des splines pénalisées, permettant de modéliser des effets flexibles sur les co-variables, prenant en compte la non-linéarité et des interactions. Résultats À l’initiation, les patients avaient en moyenne 37,7 ± 9,9 ans avec un suivi médian de 22,9 mois. Il n’y avait pas de différence entre les deux traitements sur la survenue d’une poussée. La probabilité mensuelle d’une poussée était de 5 % à l’initiation et 1 % après 6 mois. Pour les 2 groupes, le taux de dégradation de l’EDSS augmentait jusqu’à 6 mois et diminuait progressivement ensuite. Après 18 mois de suivi, il y avait un risque plus élevé d’arrêt du NTZ (HR = 1,59 [1,02–2,49] à 19 mois ; HR = 2,23 [1,15–4,35] à 24 mois). Discussion L’utilisation de cette approche statistique originale a montré qu’il n’y avait pas de différences significatives entre NTZ et anti-CD20 en termes d’activité clinique et radiologique, avec un effet optimal après 6 mois de traitement et avec un taux augmenté d’arrêt du NTZ après 18 mois, probablement due à la séroconversion au virus JC. Conclusion Cette étude conforte la stratégie thérapeutique de switch vers l’une ou l’autre des molécules pour les patients SEP présentant une activité résiduelle de la maladie sous FNG.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.ehesp.fr/hal-03820845
Contributor : SCD EHESP Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 19, 2022 - 12:01:38 PM
Last modification on : Thursday, October 20, 2022 - 3:59:49 AM

Identifiers

Citation

Fabien Rollot, Couturier Justine, Romain Casey, Emmanuelle Leray, Sandra Vukusic, et al.. Comparaison des anti-CD20 et du natalizumab chez des patients avec une SEP très active. Revue Neurologique, 2022, 178 (Suppl.), pp.S111. ⟨10.1016/j.neurol.2022.02.381⟩. ⟨hal-03820845⟩

Share

Metrics

Record views

0