Perception de la vaccination et rôle du pharmacien d’officine : une enquête auprès des étudiants en dernière année de pharmacie en France - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Annales Pharmaceutiques Françaises Year : 2014

[Perception of vaccination and role of the pharmacist: A survey among final year pharmacy students in France]

Perception de la vaccination et rôle du pharmacien d’officine : une enquête auprès des étudiants en dernière année de pharmacie en France

Abstract

Introduction In France, the « HPST » law of 21 July 2009 assigns new responsibilities to pharmacists. Given the fact that the majority of vaccination coverage targets set by the Public Health Act of August 9, 2004 is not met, the question arises in how far pharmacies in town can contribute to better promotion and accessibility of vaccination. The objective of this investigation was to describe the perception of vaccination by final year pharmacy students and how they see their future professional contribution to improving vaccination coverage. Methods A cross-sectional study was conducted in February 2013 using a questionnaire sent by email to all final year students enrolled in a French school of pharmacy. Results Among the 293 responding student (9.8% of the target population), 96% declared to be in favor of vaccination somewhat or strongly. The results for students in favor (not in favor) were as follows: the most frequently sources of influence for opinion on vaccination were university training 84% (83%), the personal doctor 38% (50%), health authorities 31% (33%). Ninety percent (83%) and over were fully vaccinated against diphtheria, tetanus, polio, measles and hepatitis B, and 43% (27%) were satisfied with their medical school training on vaccination. Eighty-six percent of students were in favor of transmitting customers pharmaceutical sales data (« Dossier Pharmaceutique ») to individual electronic vaccination records. With regard to vaccination in pharmacies, 69% (42%) of students were in favor given medical prescription, 54% (33%) upon prescription by the pharmacist, 43% (50%) if administered by a nurse and 69% (42%) within the context of certification system for vaccination in pharmacies. Discussion Within the limits of bias possibly introduced by the low response rate, the results of this survey suggest that future pharmacists can be considered strategic partners improving vaccination coverage. The influence which university training can on vaccination perception have should be optimised.
Introduction La loi hôpital, patients, santé et territoire du 21 juillet 2009 accorde de nouvelles missions aux pharmaciens d’officine. Devant le constat qu’en France, les objectifs de couverture vaccinale de 95 %, définis par la loi de Santé publique du 9 août 2004, ne sont majoritairement pas atteints, la question se pose de quel rôle les officines de pharmacie peuvent jouer dans les efforts à promouvoir et améliorer l’accessibilité de la vaccination. L’objectif de cette enquête était de décrire la perception de la vaccination et du rôle professionnel anticipé à ce sujet par les étudiants en dernière année de pharmacie. Méthodes Une étude transversale a été réalisée en février 2013 à l’aide d’un questionnaire adressé par e-mail à tous les étudiants inscrits en 6e année de pharmacie dans les facultés de pharmacie françaises. Résultats Parmi les 293 étudiants répondants (9,8 % de la cible), 96 % se déclaraient plutôt ou tout à fait favorables à la vaccination. Les résultats chez les étudiants favorables (non favorables) à la vaccination étaient les suivants : les sources d’influence plus fréquemment citées étaient la formation universitaire à 84 % (83 %), le médecin traitant à 38 % (50 %) et les agences de santé à 31 % (33 %). Quatre-vingt dix pour cent (83 %) ou plus avaient la vaccination à jour contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la rougeole et l’hépatite B, et 43 % (32 %) se déclaraient satisfaits de la formation universitaire concernant la vaccination. Quatre-vingt-six pour cent des étudiants étaient favorables à pouvoir renseigner un carnet de vaccination électronique avec le dossier pharmaceutique. Soixante-neuf pour cent des étudiants favorables à la vaccination (42 % des non favorables) étaient favorables à la vaccination dans les officines, sous condition de prescription médicale à celle-ci, 54 % (33 %) à l’initiative du pharmacien, 43 % (50 %) si elle était réalisée par des infirmières libérales et 69 % (42 %) dans le cadre d’un processus de certification. Discussion Tout en restant prudent par rapport au biais éventuellement introduit par le faible pourcentage de participation, les résultats de cette enquête auprès des futurs pharmaciens suggèrent que ce groupe professionnel peut être considéré comme partenaire stratégique dans l’amélioration de la couverture vaccinale. L’influence sur la perception de la vaccination qu’a la formation universitaire devra être optimisée.
Not file

Dates and versions

hal-03033816 , version 1 (01-12-2020)

Identifiers

Cite

J.-C. Comboroure, Judith E. Mueller. Perception de la vaccination et rôle du pharmacien d’officine : une enquête auprès des étudiants en dernière année de pharmacie en France. Annales Pharmaceutiques Françaises, 2014, 72 (2), pp.122-131. ⟨10.1016/j.pharma.2013.10.001⟩. ⟨hal-03033816⟩
38 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More