Parturientes accouchant par voie basse, handicaps sociaux et durée de séjour : étude pilote au groupe hospitalier Lariboisière-Fernand-Widal de Paris - EHESP - École des hautes études en santé publique Access content directly
Journal Articles Gynécologie Obstétrique & Fertilité Year : 2009

[Parturients vaginal childbirth, social handicap and length of stay: Pilot study at the Lariboisière Fernand-Widal Hospital Group in Paris]

Parturientes accouchant par voie basse, handicaps sociaux et durée de séjour : étude pilote au groupe hospitalier Lariboisière-Fernand-Widal de Paris

Abstract

Objectifs Would a social handicap questionnaire with French DRG (PMSI) make it possible to know social disability parturients vaginal childbirth in a public health loss of revenue by increasing the average length of stay during the hospitalization of patients precarious? Patients and methods The questionnaire of the social handicap consisted of 14 indicators associated to classify at the admission each patient in three categories of social handicap. Results The administration of a questionnaire of social handicap was carried out for 127 women giving birth by low way. Three quarters of the studied population have a strong social handicap and 18% present a means of it. The more social handicapped patients do not represent an additional cost for the establishment in terms of supplementary day of hospitalization. Conclusion French DRG (PMSI) and indicators of precariousness can be used to locate the patient having social handicap. The consistency of the public action between the medical one and the social one are questioned.
Objectifs Un questionnaire de handicap social associé au programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) permet-il de connaître en 2007 les handicaps sociaux des parturientes accouchant par voie basse dans un établissement public de santé et d’en mesurer les implications pour ce dernier en matière de coût de prise en charge liée à l’augmentation de la durée de séjour ? Patient(es) et méthodes Le questionnaire du handicap social constitué de 14 indicateurs a permis à l’admission de déterminer le handicap social des patientes selon trois catégories. Résultats L’administration d’un questionnaire de handicap social a été réalisée auprès de 127 femmes ayant accouché par voie basse. Les trois quarts de la population étudiée présentent un fort handicap social et 18 % en présentent un moyen. Les patientes les plus handicapées sociales ne représentent pas un surcoût pour l’établissement en termes de journée supplémentaire d’hospitalisation. Discussion et conclusion Le PMSI d’information associé à des indicateurs de précarité peut être proposé pour repérer les personnes ayant un handicap social. La mise en cohérence de l’action publique entre le sanitaire et le social est interrogée.

Dates and versions

hal-04028969 , version 1 (14-03-2023)

Identifiers

Cite

M. Besnier, D. Castiel, Pierre-Henri Bréchat, E. Barranger, M.-C. Grenouilleau, et al.. Parturientes accouchant par voie basse, handicaps sociaux et durée de séjour : étude pilote au groupe hospitalier Lariboisière-Fernand-Widal de Paris. Gynécologie Obstétrique & Fertilité, 2009, 37 (2), pp.131-139. ⟨10.1016/j.gyobfe.2008.08.017⟩. ⟨hal-04028969⟩

Collections

EHESP UNIV-RENNES
6 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More