Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Journal articles

Emulation d’essai clinique randomisé chez des patients atteints d’une sclérose en plaques pour estimer le bénéfice d’un changement de traitement précoce vers un traitement de seconde ligne : approche par scores de propensions dépendant du temps

Résumé : Introduction La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurodégénérative chronique dont l’évolution, hétérogène entre les patients, est difficilement prévisible. Les scores prédictifs de la non-réponse à un traitement de première ligne sont peu utilisés en soin courant et ont certaines limites statistiques comme de faibles capacités pronostiques ou des méthodes de développement et de validation non-adéquates [1]. Méthode À partir de 8549 patients adultes participants à l’Observatoire Français de la SEP [2] ; nous avons modélisé le temps jusqu’à un changement de traitement de première ligne vers un traitement de seconde ligne en cas d’inefficacité, grâce à modèle de Cox avec variables dépendantes du temps. Des scores de propensions dépendant du temps issus du prédicteur linéaire de ce modèle ont permis un appariement 1 :1 d’un patient qui change de traitement vers un traitement de seconde ligne à un patient qui reste sous traitement de première ligne [3]. Cette procédure a permis de prévenir les biais de temps immortel et d’obtenir une répartition équilibrée des caractéristiques des patients entre les deux groupes au moment de cette pseudo-randomisation [4]. Résultats Le bénéfice du changement de traitement, mesuré par le temps sans poussée, a été montré grâce aux 2174 patients appariés (HR = 0,86 [IC95 % = 0,77 ; 0,98]). Quatre caractéristiques cliniques modifiaient significativement l’effet du changement de traitement (modèle de fragilité, p < 0,05) : l’âge aux premiers symptômes de la maladie, le niveau de handicap à la mise sous traitement de première ligne, l’apparition sur l’IRM de lésions T1 réhaussées au gadolinium depuis la mise sous traitement de première ligne ainsi que l’observation de poussées depuis la mise sous traitement de première ligne. Ces caractéristiques ont permis de distinguer deux strates ; l’une ayant un bénéfice significatif du changement de traitement, l’autre sans bénéfice. Nous avons validé ces résultats à partir de patients indépendants. Discussion Nous avons développé et validé un nouveau score dynamique aidant à la décision d’un changement précoce de traitement de première ligne vers un traitement de seconde ligne pour augmenter la survie libre de poussée. Au-delà de l’intérêt clinique, plus d’un tiers des patients pourraient bénéficier d’un changement précoce grâce à un tel outil. Cette étude illustre l’intérêt méthodologique des scores de propension dépendants du temps, encore peu utilisés dans les études de causalité à partir de données observationnelles.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://hal.ehesp.fr/hal-03820873
Contributor : SCD EHESP Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Wednesday, October 19, 2022 - 12:11:37 PM
Last modification on : Thursday, October 20, 2022 - 3:55:22 AM

Identifiers

Citation

Camille Sabathé, Romain Casey, Sandra Vukusic, Emmanuelle Leray, David-Axel Laplaud, et al.. Emulation d’essai clinique randomisé chez des patients atteints d’une sclérose en plaques pour estimer le bénéfice d’un changement de traitement précoce vers un traitement de seconde ligne : approche par scores de propensions dépendant du temps. Epidemiology and Public Health = Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique, 2021, 69, pp.S85. ⟨10.1016/j.respe.2021.05.007⟩. ⟨hal-03820873⟩

Share

Metrics

Record views

0