Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

L’appariement des données de registres avec le Système national des données de santé: exemple du registre du Réseau épidémiologique et information en néphrologie

Résumé : IntroductionL’appariement de bases de données massives et à échelle individuelle est de plus en plus utilisé, en particulier dans la recherche en santé. Dans un enjeu de transparence, certaines recommandations internationales invitent les chercheurs à décrire leurs méthodes d’appariement sur lesquelles de nombreuses études se basent. Le registre du Réseau épidémiologique et information en néphrologie (REIN) enregistre et suit tous les cas d’Insuffisance rénale chronique terminale traitée (IRCT) en France. Ce registre utilise depuis peu les données du Système national des données de santé (SNDS). L’objectif est de décrire et présenter la méthode d’appariement utilisée.MéthodesUne approche déterministe itérative a été développée pour apparier les patients ayant démarré un traitement de suppléance rénale (TS) entre 2014 et 2015. L’algorithme comprend 24 étapes successives et inclut comme variables d’appariement: l’âge, le sexe, la commune de résidence du patient au démarrage du TS, le centre du TS et les dates du premier TS et de décès. Une première validation de l’algorithme a été menée en croisant le statut diabétique des patients dans les deux bases et en examinant les caractéristiques des patients non appariés.RésultatsParmi les 22 073 patients ayant démarré un traitement de suppléance rénale entre 2014 et 2015, 19 223 (87,1 %) ont été appariés au SNDS. Les taux de concordance du statut diabétique des patients entre les deux bases étaient de 92 % pour les diabétiques et 89,4 % pour les non diabétiques. Les caractéristiques des patients non appariés étaient similaires à celles des appariés. On notait cependant une surreprésentation de patients non appariés qui avaient démarré le traitement de suppléance par dialyse péritonéale (18,4 % versus 9,2 % des patients appariés).Discussion/ConclusionPar rapport à une méthode probabiliste, cette méthode d’appariement, qui utilise des variables habituelles de registre, est plus rapide en temps de calcul et peu consommatrice en ressources. Malgré l’absence de validation par « gold-standard », elle ouvre de nouvelles perspectives de recherche sur l’insuffisance rénale chronique, notamment l’étude des parcours de soins.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.ehesp.fr/hal-02921449
Contributor : Scd Ehesp <>
Submitted on : Tuesday, August 25, 2020 - 11:16:39 AM
Last modification on : Tuesday, September 22, 2020 - 5:18:39 PM

Identifiers

Citation

Maxime Raffray, S. Bayat, M. Lassalle, C. Couchoud. L’appariement des données de registres avec le Système national des données de santé: exemple du registre du Réseau épidémiologique et information en néphrologie. Epidemiology and Public Health / Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique, Elsevier Masson, 2020, 68 (N° S1), pp.S39. ⟨10.1016/j.respe.2020.01.087⟩. ⟨hal-02921449⟩

Share

Metrics

Record views

17