Fonds d'aide aux jeunes et inégalités territoriales: aide a minima ou politiques départementales de jeunesse? - EHESP - École des hautes études en santé publique Access content directly
Journal Articles Revue française des affaires sociales Year : 2008

Fonds d'aide aux jeunes et inégalités territoriales: aide a minima ou politiques départementales de jeunesse?

Abstract

The current article aims at analysing the ways the FAJ (a founds in favour of the most excluded young people) is implemented in the framework of the decentralisation law of 2004 (which transfers a large part of competences from the State to the Départements). The study, led in six French Départements, shows that the Conseils généraux are dealing very differently with the FAJ. The elements of analysis (amount of budget, modalities of elaboration of the internal rules, evolution of the relationships with the other disposals and actors) permit to point out the various uses of the FAJ which can be either an isolated tool or a lever to promote an integrated policy. The identified territorial inequalities in the implementation of the FAJ can also be examined in the ways young people may access to the disposal. The examination of the access criteria, the issues considered as relevant (both individual and collective) give us an idea of the deeply contrasted conceptions of the social intervention. In a framework of youth increasing precariousness and of important sociological evolutions of this age of life, the analysis of the implementation of the FAJ raises questions on the conditions to which a youth policy can be built at local level.
L’article s’attache à analyser les conditions de mise en œuvre du FAJ à l’issuede la loi de décentralisation, votée en 2004, et qui transfère un ensemblede compétences de l’État vers les départements. L’étude menée dans six départements français, montre que les conseils généraux se sont différemment approprié le dispositif FAJ. Les observations réalisées (part du budget consacré, conditions d’élaboration du règlement intérieur, état des relations avec les autres dispositifs et les acteurs) conduisent à faire du FAJ soit un instrument d’aide isolé soit, au contraire, un levier alimentant une politique intégrée. Les inégalités territoriales constatées dans la mise en place formelledu dispositif se traduisent également dans le traitement des situations. L’examen des critères d’attribution, des domaines pris en compte (logement, mobilité...), de la structure des actions financées (individuelles ou collectives) traduisent des conceptions profondément différentes en matière d’aide sociale. Dans un contexte de précarisation des jeunes et de fortes transformations sociologiques de cet âge de la vie, l’analyse de la mise en œuvre du FAJ interroge fondamentalement la manière dont se construit ou non, localement, une politique publique en direction de la jeunesse.
Not file

Dates and versions

hal-02403401 , version 1 (10-12-2019)

Identifiers

Cite

Patricia Loncle, Virginie Muniglia, Thierry Rivard, Céline Rothé. Fonds d'aide aux jeunes et inégalités territoriales: aide a minima ou politiques départementales de jeunesse?. Revue française des affaires sociales, 2008, 1 (1), pp.229. ⟨10.3917/rfas.081.0229⟩. ⟨hal-02403401⟩
43 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More