Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

2. La construction territoriale de l’action publique et ses aléas : l’exemple français de la prestation dépendance

Résumé : L’État providence se définit d’abord comme un contrat social dans un cadre territorial donné. Le territoire définit à la fois un espace de mise en œuvre des politiques publiques et une population bénéficiaire. Le contrat politique qui lie les citoyens et leur octroie des « droits sociaux » a pour cadre, en France, le territoire national. Les individus peuvent accéder aux « droits créances », libérés qu’ils sont de tout particularisme. De ce point de vue, P. Rosanvallon a pu écrire que « l’État-providence repose fondamentalement sur une lecture du social géographiquement indifférente » (Rosanvallon, 1981, p. 119). L’intérêt général n’existerait qu’au niveau de l’État central, dans une perspective universaliste, et s’opposerait aux particularismes locaux et catégoriels. Cette conception républicaine n’exclut pas pour autant l’existence de pouvoirs locaux. Les institutions politiques françaises traduisent même un pacte entre la République et les notables locaux. La représentation de la société à l’Assemblée nationale est une représentation du territoire. Selon J. Lévy, « on n’aime pas l’idée qu’il puisse exister un intérêt général local, mais en revanche, on accepte tous les particularismes » (Lévy, 1996, p. 19-20). (Intro.)
Complete list of metadatas

https://hal.ehesp.fr/hal-02170290
Contributor : Scd Ehesp <>
Submitted on : Monday, July 1, 2019 - 5:48:31 PM
Last modification on : Monday, April 27, 2020 - 11:41:46 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02170290, version 1

Collections

Citation

François-Xavier Schweyer. 2. La construction territoriale de l’action publique et ses aléas : l’exemple français de la prestation dépendance. La dépendance des personnes âgées : Quelles politiques en Europe ?, Presses universitaires de Rennes (PUR), pp.47-68, 2003. ⟨hal-02170290⟩

Share

Metrics

Record views

55