Philosophie des immondices : Le déchet: du rejet au projet

Résumé : L'auteur propose dans cet article un examen de la place des déchets dans l'histoire des sociétés occidentales, et ce sous un angle philosophique. Partant d'une thèse de philosophie, soutenue en 1997 à l'université Lyon 3- Jean Moulin, la question porte sur le classement des matières au regard de leur valeur, considérant que ce qui n'a plus d'utilité dans la production est disqualifié. Dès lors, tout un lexique de la "déchéance" est employé pour désigner les matières les plus impropres, alors qu'il s'agit de catégories culturelles héritées qui sont liées à des tabous (Mary Douglas), aux catégories de "souillure" et d'impureté. Passant en revue les catégories des choses "déchues", et l'étymologie des mots les désignant, l'auteur démontre que nos conceptions de la cité humaine à travers l'histoire sont en partie gouvernées par une symbolique du corps, de l'organisme. Et que le métabolisme des villes est ainsi fondé sur des représentations traduites dans le dualisme "propre" et "sale", "pur et impur". Et enfin, dans les stratégies de gestion de nos résidus urbains, ou industriels, les mêmes schémas en orientent les choix : rejeter, enfouir, incinérer...
Complete list of metadatas

https://hal.ehesp.fr/hal-01680532
Contributor : Cyrille Harpet <>
Submitted on : Saturday, July 6, 2019 - 11:19:12 AM
Last modification on : Wednesday, July 17, 2019 - 4:47:16 PM

File

Article-Harpet-Architecture-et...
Explicit agreement for this submission

Licence


Copyright

Identifiers

  • HAL Id : hal-01680532, version 1

Citation

Cyrille Harpet. Philosophie des immondices : Le déchet: du rejet au projet. Techniques et architecture, 1999, L'ingénierie de l'environnement, n°443 (443). ⟨hal-01680532⟩

Share

Metrics

Record views

34

Files downloads

16